Gains et bénéfices de l’entretien professionnel

Gains et bénéfices de l’entretien professionnel

L’entretien professionnel, acte clé de management

Dans une entreprise, l’entretien professionnel est obligatoire tous les 2 ans. Sa pratique et son dépouillement sont des moments clés pour définir ou corriger des trajectoires personnelles, en lien avec la stratégie de développement de l’entreprise. Il s’agit d’un moment important qui permet à l’entreprise d’anticiper et préparer les enjeux à venir.

Pratiques collaboratives

Il s’agit avant tout d’un moment d’échange constructif où manager et collaborateur établissent la photo à date de la situation et projettent les directions futures. La préparation préalable de ces entretiens par les deux interlocuteurs favorise l’échange et la qualité de l’entretien. Il permet d’établir les chemins a emprunter (Formation, évolutions, ….) pour garantir employabilité et adéquation entre missions et compétences.

Les gains et bénéfices sont évident lorsqu’une pratique, dépassant la contrainte légale, est mise en oeuvre. Il s’agit d’aboutir à un plan d’actions mettant en mouvement l’entreprise et ses collaborateurs. Ainsi la performance, le bien-être au travail et l’adaptation aux postes sont réalisés.

Gains de temps

La dématérialisation : la solution garantissant le suivi et l’exploitation des données

Les solutions de dématérialisation des entretiens sont des outils d’aide à la préparation pour le coSIRH Capital humainllaborateur et le manager (saisie sur une interface commune) et permettent d’archiver les entretiens tout en facilitant le dépouillement. Les interfaces utilisateurs ergonomiques permettent des saisies rapides, intuitives et efficaces. Ces informations peuvent ensuite être analysées grâce à des états personnalisés.

Les résultats obtenus et archivés permettent de préparer l’état des lieux récapitulatif du parcours des collaborateurs (tous les 6 ans, obligatoire).

Analyse décisionnelle

Les outils permettant ces pratiques vont désormais plus loin. C’est la modélisation en bases de données de ces entretiens qui permet d’en ressortir une analyse et un dépouillement efficace.

Les plans d’action associés aux données analysées peuvent alors être mis en place, conduits et suivis. La valeur ajoutée résidant dans cette dernière action.

Le pilotage des campagnes d’entretien

Un des bénéfices important des solutions digitales d’entretien réside dans le pilotage des campagnes. En définissant des périodes dans lesquelles les entretiens doivent se dérouler, le gestionnaire des ressources humaines pourra constater l’avancement en temps réels de sa campagne d’entretien. Et cela pour tout type de campagnes (Entretiens professionnel, entretien d’évaluation, questionnaire sur les conditions de travail etc …)

Rappel à la loi : En quoi consiste l’entretien professionnel ?

(extrait de service-public.fr)

L’entretien professionnel vise à :

1/Accompagner le salarié dans ses perspectives d’évolution professionnelle : qualification, changement de poste, promotion…

2/Et identifier ses besoins de formation.

La loi ne précise pas le contenu de l’entretien. À défaut de stipulations dans l’accord de branche ou d’entreprise, il revient à l’employeur de le définir en fonction des orientations stratégiques de l’entreprise : bilan du parcours professionnel du salarié avant et depuis son entrée dans l’entreprise, identification des besoins de l’entreprise et des aspirations et compétences du salarié, perspectives d’évolution professionnelle…

L’entretien doit avoir lieu pendant le temps de travail (et est assimilé à du temps de travail effectif) et dans les locaux de l’entreprise.

Attention : L‘entretien professionnel ne concerne pas l’évaluation du travail du salarié qui est effectuée dans le cadre de son entretien annuel.

 

Tous les 2 ans

L’entretien professionnel doit avoir lieu tous les 2 ans (à partir de l’entrée dans l’entreprise, puis de la date de l’entretien précédent).

Cependant, il est toujours possible pour l’employeur, soit par décision unilatérale, soit en application d’un accord collectif, d’organiser des entretiens professionnels une fois par an.

Toutefois, l’entretien professionnel doit être systématiquement proposé à tout salarié qui reprend son activité après une période d’interruption due à :

1/ Un congé de maternité,

2/ Un congé parental à temps plein ou partiel,

3/ Un congé d’adoption,

4/ Un congé de soutien familial,

5/ Un congé sabbatique,

6/ Une période de mobilité volontaire sécurisée,

7/ Un arrêt maladie de plus de 6 mois,

8/ Un mandat syndical.

 

État des lieux tous les 6 ans

Tous les 6 ans, l’entretien professionnel doit faire un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Cet état des lieux permet de vérifier que le salarié a effectivement bénéficié des entretiens professionnels prévus au cours des 6 dernières années.

Il permet également de s’assurer qu’au cours de ces 6 dernières années, le salarié a :

1/Suivi au moins une action de formation,

2/Acquis un des éléments de certification professionnelle (diplôme, titre professionnel…) par la formation ou par une validation des acquis de l’expérience (VAE),

3/Bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

Un compte-rendu de l’état des lieux est alors rédigé durant cet entretien et une copie est remise au salarié.

 

Twitter InnovPro

www.innovpro.fr

Created By Joker Deluxe